"Les libertés ne se donnent pas... elles se prennent" Pierre Kropotkine
  1. Accueil
  2. > infos nationales
  3. > Communiqués
Fédération SUD Collectivités Territoriales : Le Département du Nord se casse les dents sur la liberté d'expression syndicale

Communiqué

Le Département du Nord se casse les dents sur la liberté d’expression syndicale

Publié le 6 janvier 2022

Hier, mardi 4 janvier, comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Lille, 2 militant·es du syndicat SUD CT de la collectivité Département du Nord, accusé·es de diffamation à l’endroit de cadres.

Derrière cette procédure pénale, le Département du Nord a tenté de bâillonner une nouvelle fois ce syndicat de notre Fédération qui dénonçait des actes de maltraitances managériales et démasquait un système qui les encourage.

Raté ! Le juge a annulé la totalité de la procédure en réaffirmant la protection par la loi de la liberté d’expression du syndicat.

Quelle débauche d’énergie et d’argent public ! Protection fonctionnelle, paiement de la consignation, honoraires de 2 avocats parisiens, frais d’huissiers… la collectivité a fait le choix de soutenir les agresseuses plutôt que leurs victimes.

La Fédération SUD CT condamne les violences managériales à l’encontre des agent·es du CD 59, la répression exercée par la collectivité à l’égard de son équipe militante et dénonce la dilapidation d’argent public pour tenter de neutraliser toute action syndicale.

Ce 5 janvier, réunie en bureau fédéral élargi dans le Nord aux cotés des militant·es incriminé·es , la Fédération décide de faire de la lutte contre la violence organisationnelle et hiérarchique une priorité des combats avenirs.


Lire également notre communiqué : Des militant·es de SUD CT dans le Nord envoyé·es devant le Tribunal Correctionnel de Lille