Liberté pour Carole Rackete. Pour l’accueil de tous les réfugiés

mardi 2 juillet 2019
par  Fédération Sud CT

En refusant de les débarquer dans un port libyen, l’équipage du Sea-Watch 3 a rempli ses obligations au regard du droit maritime. Il a sauvé ces êtres humains de la prison, de la torture, de l’esclavage et même de la mort.
Le 26 juin, après des jours d’errance au large de l’Italie, la capitaine du Sea Watch 3, Carola Rackete, décide de ramener à terre les 42 passager.es épuisé.es qu’elle transporte. Elle a forcé l’interdiction illégitime d’accoster sur les côtes italiennes.
Elle est alors immédiatement arrêtée et accusée de « résistance à un bateau militaire » et « d’aide à l’immigration illégale ». Pour ces délits, elle est passible de 15 ans de prison. Pourtant Carola Rackete et son équipage ont sauvé 42 vies.
Avec cynisme, le gouvernement Macron par la voix de son ministre de l’intérieur déclare que la politique italienne de fermeture des ports était contraire au droit maritime. Ce même ministre, Castaner, il y a quelques semaines aux cotés de Salvini, accusait les militant.es venant en aide aux réfugié.es de complice des passeurs !
Ce même ministre, qui avec sa police aux frontières, dans les Alpes notamment, met en danger les personnes désirant simplement se réfugier dans notre pays, parfois parce qu’elles fuient des conflits alimentés par l’armement français.
Emmanuel Macron, Matteo Salvini et les autres chefs d’états européens ayant des ports en Méditerranée ont sciemment mis en danger la vie de ces 42 personnes en refusant de les accueillir.
SUD CT défend des valeurs de solidarité. Nous demandons que l’Union Européenne et la France, qui n’a pas proposé d’accueillir le bateau allemand, remplissent leurs obligations humanitaires envers des femmes, des hommes et des enfants en détresse.
SUD CT exige la libération immédiate de la capitaine Carola Rackete, cette femme courageuse, qui incarne les valeurs d’humanisme et d’accueil. Nous exigeons la relaxe de toutes les personnes actuellement poursuivies pour l’aide aux réfugiés, en Italie, en France et dans toute l’Europe.


Documents joints

Le 2 juillet 2019 : communique Sea-Watch

Annonces

Mobilisatiuon du 1er juillet pour les EHPAD

La fédération Sud Collectivités Territoriales dépose un préavis de grève pour le 1er juillet 2019 de 00h01 à 24h.

Ce préavis concerne l’ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires de la fonction publique territoriale et des établissements publics (y compris ceux présentant un caractère industriel et commercial) ainsi que les personnels titulaires et non titulaires de droit public exerçant leurs fonctions dans les sociétés anonymes et les établissements d’enseignement privé.

Ce préavis est destiné à permettre à tous-tes les agents-es de la fonction publique territoriale qui le souhaitent, de participer aux mobilisations et actions de grèves pour dénoncer les attaques contre la fonction publique et les services publics. Il a, notamment, pour but de dénoncer la situation des personnes travaillant dans des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes)
Téléchargez le préavis


Préavis de grève du 1er au 31 juillet 2019

Services Publics Zone à défendre

Parce que la Fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale, parce que les moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour toutes et tous, le syndicat SUD Collectivité Territoriales, constatant que nos positions ne sont pas entendues et que nos propositions ne sont pas prises en compte, appelle toutes et tous les agent.e.s de la Fonction Publique Territoriale à des journées de mobilisation. Ce mouvement s’inscrit dans le légitime combat contre les réformes menées par votre gouvernement concernant l’ensemble de la Fonction Publique. Ces réformes sont des attaques contre un service public de qualité et égalitaire, elles affaiblissent la démocratie de proximité, l’égalité de traitement de tou.te.s les citoyen.ne.s et ainsi portent atteinte aux conditions de travail et d’emploi des agent.e.s. C’est pourquoi la Fédération SUD Collectivités Territoriales dépose un préavis de grève pour chaque journée du 1er au 31 juillet 2019. Téléchargez les préavis