FEMINICIDES ET INTIMIDATION DES MILITANTES FEMINISTES NOUS NE LAISSERONS PAS FAIRE !

lundi 21 octobre 2019
par  Fédération Sud CT

Nous ne nous tairons pas !
Suite à la manifestation #BalanceTonComico Acte III, du 11 octobre dernier à Saint-Denis contre les féminicides qui se multiplient, Amel, une camarade de Sud Collectivités Territoriales est convoquée au commissariat de Saint-Denis ce mardi 22 octobre à 9h, c’est inadmissible ! Soutenons là ! Quand ils s’attaquent à une de nos camarades, ils s’attaquent à nous tou.te.s !

Appel à rassemblement dès 8h30 le 22 octobre devant le commissariat de St Denis.

Cette convocation intervient suite à la décision de la Préfecture d’interdire cette manifestation du 11 octobre dernier, déclarée "trop" tardivement Pourtant les autorités savaient dès la manifestation du 3 octobre que celle du 11 octobre aurait lieu. Il n’y a donc ni surprise, ni trouble à l’ordre public qui pourrait justifier une telle convocation sauf une volonté claire d’intimidation de la part d’un Etat qui ne veut pas voir les femmes dénoncer les violences qu’elles subissent et la non assistance à personne en danger de l’Etat face à ces violences. La vitrine c’est Schiappa et son pseudo Grenelle sans de véri-tables moyens à la clé, la réalité c’est de museler des féministes des quartiers populaires qui dénon-cent les conditions d’accueil misérables des commissariats faites aux femmes violentées. Comme ils tentent de museler tou.te.s les résistant.es à leur ordre social et économique.

Cela constitue une tentative de censure, puisque la manifestation précédente avait aussi été déposée hors délai et malgré tout autorisée ! Une manifestation sur deux n’est pas déposée en Seine Saint Denis et tout se passe toujours très bien. Décision collective avait donc été prise de maintenir la ma-nifestation, car il est hors de question de se taire face aux pressions de l’Etat ! Si la préfecture doit mener une action ce n’est pas de criminaliser le mouvement social pour les droits des femmes mais bien d’organiser leur accueil et leur protection lorsqu’elles sont violentées et au bout du bout tuées à cause de l’inaction de ce même Etat !

Tout cela intervient dans un contexte où les Dionysiennes dénoncent l’inaction du commissariat de Saint-Denis face aux violences faites aux femmes, et notamment les trop nombreuses plaintes pour violences refusées dans ce commissariat comme dans d’autres à travers toute la France. Cela inter-vient aussi à une période où le mouvement social et syndical est réprimé de plus en plus (Gilets Jaunes, syndicalistes, mouvements populaires dans les quartiers, les villes et les campagnes,…) . L’Etat trouve l’argent pour réprimer les mouvements sociaux, mais il se dit impuissant pour sauver les femmes des violences qu’elles subissent ! Violences sexistes, violences sociales, c’est un même combat que nous menons contre le capital !

C’est pourquoi nous appelons à soutenir et participer au

rassemblement mardi 22 octobre à 8h30 devant le commissariat central de Saint-Denis

Paris, le 19 octobre


Documents joints

PDF - 250.3 ko

Annonces

Dossier spécial retraite

La question n’est pas uniquement celle des retraites mais bien d’un système

Le mois de novembre va être rythmé de nos colères et de nos espoirs : contre l’islamophobie le 10, pour défendre les services publics de santé et des finances publiques le 14, pour la justice sociale, fiscale et écologiste avec l’anniversaire du début de la mobilisation des Gilets Jaunes les 16 et 17, contre les féminicides et les violences faites aux femmes le 23, pour la défense du climat et contre l’ultra-consommation face au Black Friday le 29, pour les droits des chômeuses, chômeurs et précaires le 30. Pendant ce temps, des mouvements de révoltes contre l’injustice et pour un monde meilleur et démocratique se propagent dans le monde.

Voir notre agenda

Comprendre la réforme des retraites en 7 Minutes - notre vidéo

Communiqué : grève illimité le 5 décembre

Défendre nos retraites

À la suite du succès de la grève de la RATP du 13 septembre, l’intersyndicale, dont SOLIDAIRES RATP, à lancer un appel à la grève illimitée à partir du 5 décembre. Conscient des limites des journées de mobilisation isolées et de la nécessité de construire un rapport de force à la hauteur de l’enjeu de nombreux syndicats du public comme du privé se sont joints à cet appel.
Pour faire du 5 décembre le début d’un mouvement majeur pour faire reculer le gouvernement sur sa volonté de détruire notre système de retraite, SUD Collectivités Territoriales appelle l’ensemble de ses militant.es et des agent.es, fonctionnaires et contractuel.les, à construire dès maintenant les conditions de la grève illimitée.
Lire le communiqué

Retraites : arnaque et double peine !

Avec Annie et Karim voyez comment nos retraites ET nos salaires vont baisser !

Retraites : La situation des femmes va s’aggraver !

Dossier "retraites" de la fédération SUD CT - affiches, tracts, etc.

Voir aussi le dossier de SOLIDAIRES

Préavis de grève nationaux journaliers

Préavis de grève nationaux journaliers du 1er au 30 novembre 2019

Parce que la Fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale, parce que les moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour toutes et tous, le syndicat SUD Collectivité Territoriales, constatant que nos positions ne sont pas entendues et que nos propositions ne sont pas prises en compte, appelle toutes et tous les agent.e.s de la Fonction Publique Territoriale à des journées de mobilisation du 1er au 30 novembre 2019.
Téléchargez les préavis ici