SUD CT aussi sage que les sages ?

lundi 5 juillet 2021
par  Fédération Sud CT

Retour en arrière et explications sur cette autocongratulation :

Juillet 2019 : Sud CT est appelé à siéger à la Commission Consultative des Polices Municipales (CCPM). Le contexte : un certain rapport Fauvergue/Thourot portant sur le " continuum de sécurité vers une sécurité globale".
Fidèles à nos convictions, nous avons dénoncé, entre autres, l’armement systématique des policier.es municipaux et un projet qui nous apparaissait exclusivement sécuritaire.

Depuis, au travers de différentes consultations en rapport avec ce qui deviendra, vous le savez, la loi de sécurité globale, nous nous sommes montré.es très critiques sur plu-sieurs points et notamment l’ex-article 24. Au travers de communiqués et d ’un courrier au Ministre de l’Intérieur, nous avons fait part de nos inquiétudes sur une disposition contraire, notamment, au devoir de transparence.

La seule réponse du ministre de l’intérieur à nos interpellations : une participation à une manifestation mêlant pêle-mêle des syndicats de policier.es faisant l’apologie de l’apartheid israélien et des escadrons de la mort brésiliens et philippins ainsi que des « personnalités » condamnées pour provocation à la haine. On comprend mieux main-tenant qu’ils-elles réclament un droit de regard de la police sur la justice !

A SUD CT, nous marchons plutôt aux côtés de celles et ceux qui appellent à manifester pour les libertés et contre les idées d’extrême droite, et nous l’assumons malgré les cri-tiques que cela nous vaut !
Le décès d’une travailleuse sociale dans l’Aube, et l’agression de notre collègue policière municipale en Dordogne, à qui nous adressons notre solidarité, le mettent en évidence, ce dont notre société a besoin, ce sont des réponses aux urgences sociales ; pas d’une police surarmée, hors de tout contrôle démocratique et aux ordres d’un pouvoir de plus en plus réactionnaire.

Alors aujourd’hui, si nous sommes satisfait.es de la décision du Conseil Constitutionnel, nous restons et resterons attentif.es à l’évolution de la situation. Mais en ces temps difficiles, il faut le reconnaître, cette décision nous conforte dans l’idée que nos valeurs ne sont pas incompatibles avec celles dues au port de notre uniforme ! N’en déplaise à nos détracteur.es.

Paris, le 15 juin 2021


Agenda

<<

2021

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois